samedi 17 juin 2017

Vie de libraire : Claude aime Tatsu


Suite à sa critique (en 2007) de la collection Les sciences naturelles de Tatsu Nagata au Seuil (depuis, la collection s'est enrichie de nombreux titres, voir ici), une de nos chroniqueuses d'alors, Claude André, avait reçu un mail de l'auteur. Un échange de courriels s'en était suivi. Nous le republions ici !

[La critique] Ces huit livres ne sont pas à proprement parler des documentaires. Mise en page fondée sur le dépouillement, aplats de couleurs dans de superbes tons fondus, doux et crémeux, qui s’étalent majestueusement sur chaque double page, recours à l’illustration fantaisiste et à l’anthropomorphisme (la fourmi assise sur un tabouret et trayant un puceron, le crocodile qui mange oiseaux, buffles, antilopes…assis à une table de restaurant…), texte minimaliste et empreint d’humour, tout concourt à la pertinence, l’efficacité et la beauté de ces albums. Le savant se présente avec humour et conclut de même, avec des sentences qui tiennent plus de La Palice ou de Pierre Dac que de J.H. Fabre… Quant à sa représentation en myope éternellement maladroit, elle le rapproche plus de Buster Keaton que d’Albert Jacquard ! Entre temps il nous décrit le comportement de l’animal qu’il observe, comme un jeune enfant le ferait, nous livrant quelques uns de ses secrets : on apprend ainsi que la taupe fait des trous dans les jardins, que le crocodile a le corps couvert d’écailles et que le castor a les pattes palmées… Le charme de ces ouvrages ne tient donc pas dans la nature de ces informations basiques mais dans la manière dont elles sont énoncées et surtout illustrées. Le décalage entre ce texte qui dit le moins et les images qui savent suggérer le plus, amène le sourire. On ne dira jamais assez tout ce que ces albums doivent à Thierry Dedieu, qui ne signe que leur traduction mais dont on se doute bien qu’il en est le seul et unique auteur… A partager avec les tout petits dès 2 ans.
Claude André, Librairie L’Autre Rive

De : mail@tatsunagata.com
Objet : à l'attention de Claude André (l'autre rive)
Date : 13 juin 2007 09:18:36 HAEC
À : laredac@citrouille.net

Madame, (monsieur ?)
Permettez moi de vous dire que vous m'enterrez trop vite !
Je sais ce que je dois à Thierry Dedieu, mais je ne pense pas que cette collection, que vous semblez au demeurant apprécier eut vu le jour sans mon apport. Malgré l'admiration que j'ai pour Dedieu, il n'est ici que le simple exécutant de ma réflexion sur l'approche des sciences naturelles vers le jeune public. Je me demande même s'il ne faut pas que je change de collaborateur car je le soupçonne de tirer, trop souvent, la couverture à lui.
Tatsu Nagata


De : "autrerive"
Date : 20 juin 2007 10:19:47 HAEC
À : <mail@tatsunagata.com>
Objet : Thierry Dedieu

Cher Tatsu Nagata,
Comme je vous aime quand vous dites " pour observer de près les fourmis, il n'y a qu'à s'installer pour un pique nique" ou quand vous suivez un escargot votre arrosoir à la main. Quand je jardine et que j'observe les limaces qui font semblant de dormir et qui, dès que je ne suis plus là,dévorent avec indifférence une merveilleuse fleur d'iris ou creusent une tige de rose trèmière, juste en dessous de sa grappe florale, je pense encore à vous. N'en veuillez pas à Thierry Dedieu, grâce à lui vous êtes devenu un vrai personnage, aprrécié des petits comme des grands, et ce n'est pas rien que d'être un personnage de fiction, cela vous assure une pérennité que nos hommes politiques pourraient vous envier.
Votre sincère admiratrice
Claude André


From: "tatsu nagata" <mail@tatsunagata.com>
To: "autrerive"
Sent: June 20, 2007 10:37 AM
Subject: ????

Bonjour Claude. Mon français est peut être encore approximatif, mais je ne comprends toujours pas votre allusion à ce personnage de fiction évoqué dans votre email. Les finesses de votre langue me sont encore inaccessibles. Pardon.
Tatsu Nagata


De : "autrerive"
Date : 26 juin 2007 13:14:54 HAEC
À : "tatsu nagata" <mail@tatsunagata.com>
Objet : Rép : ????
Cher Tatsu Nagata,
Pour quelqu'un qui comprend difficilement le français vous le parlez parfaitement! Je n'ose imaginer mon embarras si vous vous étiez adressé à moi en anglais ou en japonais....
Ceci dit j'aurais grand plaisr à découvrir vos aventures en version originale, pourquoi ne pas en donner un aperçu sur votre site, aux côtés de votre collection de nids...
En suggérant que vous êtes plus un personnage qu'un savant je n'imaginais pas vous blesser... L'essentiel n'est-il pas mon intérêt et mon admiration pour vos livres ?...
Préféreriez vous que je dise, comme je l'ai lu sous la plume de quelques critiques sur le net, que vous êtes reconnu comme un expert mondial en mutations du métabolisme des batraciens (ce disant ils se sont contentés de recopier votre biographie...) et en même temps que vos livres proposent une approche simpliste... Un avis que que je ne partage pas. Car, en français,  "simpliste" a un sens péjoratif… Le saviez-vous?
Bien à vous
Claude André