Apprendre à lire : une longue histoire!


Édito du dossier Quels livres pour les premières lectures,  dans le numéro 68 de Citrouille, à retrouver en ligne ici.
Cette rentrée scolaire est particulière pour vous et votre enfant, et vous l’abordez avec une certaine anxiété. Beaucoup de parents l’ont ressentie avant vous, et bien d’autres l’expérimenteront après. Eh oui, voilà, ça y est: votre enfant entre en CP! Encore quelques semaines ou quelques mois de patience et il pourra enfin lire seul. Et si devenir un lecteur autonome sera long et difficile pour certains, quel bonheur pour la plupart, au final, de découvrir cette activité, tellement riche quand elle est enfin acquise…

Ah, la peur, NOTRE peur, que notre enfant n’arrive pas à apprendre à lire! Ne les ensevelissons pas sous nos angoisses (qui renvoient peut-être bien à notre propre apprentissage…) Relativisons, et posons-nous la question du meilleur accompagnement dans cette étape majeure du développement de notre enfant, ce grand passage à forte valeur initiatique. Les parents doivent rester constructifs, faire confiance à leurs enfants, les encourager dans leur désir d’apprendre et ne pas se montrer impatients quant au résultat! On n’apprend pas à lire d’un coup de baguette magique…

N’oublions pas que nos enfants, dès l’entrée à la maternelle, découvrent, apprennent et capitalisent des connaissances. À l’école maternelle on n’apprend pas à lire, mais on s’y prépare activement. Les enseignants auront fait un travail important sur le récit, ils auront beaucoup lu et raconté à voix haute. Les enfants auront appris à distinguer les différents supports: livres, affiches, courriers… Ce repérage leur aura permis de comprendre le sens de l’écrit et par conséquent celui de la lecture. N’oublions pas qu’en fin de maternelle, la plupart des enfants sont des lecteurs d’images avertis.

Au CP, les enfants vont ensuite apprendre à décoder, comprendre la mécanique de la langue, puis comprendre ce qu’ils sont en train de lire en faisant le lien entre le mot lu et l’image mentale à laquelle il fait référence. Là, seulement, ils se rendront compte de ce qu’est un écrit et pourquoi il est important de savoir lire. Et il est essentiel de permettre à l’enfant de donner du sens à la lecture, d’en percevoir la polyvalence (lire pour s’orienter, lire pour s’informer, lire pour le plaisir…) et l’utilité sociale.

Alors le «déclic» de la lecture peut se produire. Mais ce déclic ne s’impose pas de l’extérieur, il ne s’apprend pas non plus: il se produit quand l’enfant est prêt. La fluidité vient ensuite, progressivement, jusqu’à ce qu’elle devienne un automatisme et l’enfant un lecteur autonome. Cette nouvelle autonomie lui permettra de faire ses propres choix, en fonction de critères bien personnels: préférences pour ces illustrations plutôt que celles-ci, pour ce genre littéraire plutôt que celui-ci, pour ces thèmes plutôt que d’autres…

La meilleure façon d’épauler avec confiance vos enfants dans cette aventure est de les aider à rencontrer les livres qui les accrocheront et qu’ils aimeront parmi d’autres, en bibliothèque ou à la librairie – sans oublier que la vie quotidienne leur donne mille occasions de les mettre en situation de lecture, et souvent de façon très ludique. Et n’oublions pas que cette envolée vers la lecture autonome n’est pas une raison pour arrêter de lui lire des histoires! Maintenir ce rituel, c’est lire pour le plaisir et partager des moments forts.

Les libraires spécialisés jeunesse que nous sommes ont à cœur de vous accompagner, vous et votre enfant, dans cette découverte de la technique, du plaisir et de l’importance de lire. Nous vous proposons pour cela des livres dont la qualité est telle qu'elle laissera des traces qui guideront vos enfants, plus tard, dans leurs choix d’adultes.

Avec ce numéro spécial de la revue Citrouille nous ne prétendons pas apporter des réponses définitives ni garantir une réussite totale dans l’apprentissage de la lecture de votre enfant; mais, issu de notre expérience, il pourra se révéler une aide importante et efficace. Une aide que nous seront à même d’enrichir chaque jour dans nos librairies: il vous suffit pour cela d’en pousser la porte…

Stéphane Croizier, librairie Tiers-temps, Aubenas


Ça veut dire quoi???: Le Petit tabarnak - lu par les librairies la Luciole et Tire Lire




À la croisée des styles d’un Quentin Blake et d’un Thierry Dedieu, cet album est un régal d’humour, de caricature, de tendresse et de furie. Notre petit héros vient d’entendre son père jurer d’un sonore «TABARNAK !» en se tapant un coup de marteau sur le doigt! Une question existentielle se pose: «qu’est-ce que ça veut dire, tabarnak?» Son père n’étant pas en état de lui répondre, le fils va rejoindre ses copains et tenter d’en savoir plus. Chacun va y aller de sa définition, selon son imagination et son histoire personnelle. Deux mondes coexistent en réalité sans se comprendre vraiment: celui des enfants et leurs quêtes de réponses à des questions radicales; et celui des adultes qui exhibent les violences, passées et actuelles. Les pages s’animent dans les moindres détails. Tout participe à rendre compte de la tragicomédie de la vie: la scène est paisible, voyez cette plante tout alanguie dans son pot mais qui se dresse soudain, effrayée, quand le drame se noue devant nos yeux. Et quelle vision décapante que cette église chargée de portraits de saints martyrisés tous plus cauchemardesques les uns que les autres: pour frapper l’imagination des enfants, c’est très réussi!

Brigitte Biderre, librairie La Luciole à Angers


Tabarkwa ???
Derrière un trait impertinent, très BD, Jacques Goldstyn nous offre ici un pur moment de rigolade !!! On sait bien que lâcher un bon juron, blasphémer soulage… mais TA BAR NAK, ça veut dire quoi? C’est un gros, certes, que le papa de Jules utilise lorsqu’il est extrêmement en colère, mais d’où ça vient? Jules et sa bande tentent de répondre à la question en y allant chacun de son hypothèse : c’est un gros monstre préhistorique ou une maladie mortelle qui provoque des bubons ou encore le nom d’un terrible dictateur… C’est Monsieur le curé qui répondra à leur question. Le tabarnak se trouve dans l’église! Le petit groupe d’amis visite alors une église pour la première fois…
Un album hilarant où, grâce à une expression qui est étrangère à nos bambins de la vieille France, le sacre est expliqué avec intelligence et finesse dans manière universelle. Puis, on se lâche sur une bonne séance de TA-BAR-NAK!!!
Merci La Pastèque !

Librairie Tire Lire à Toulouse

Le Petit tabarnak - Jacques Goldstyn - Éd. La Pastèque - Date de parution: mars 2014




Ne ratez aucun de nos conseils de lecture ! Chaque matin, la Sorcière vous informe par mail des deux critiques du jour :-)

Découvrez sur ce site quelques uns des livres conseillés dans nos librairies